Un projet ambitieux permettant de mieux comprendre et de s'inspirer des systèmes éducatifs européens.

Très prisé des étudiants, le programme Erasmus (European Region Action Scheme for the Mobility of University Students) est bien connu pour ses actions en faveur de la mobilité dans toutes les universités et grandes écoles européennes. Ce que l'on sait moins, c'est qu'Erasmus permet également aux enseignants de participer à des actions ponctuelles à la découverte des systèmes éducatifs étrangers.

Pour la première fois, le lycée Lucie Aubrac accueille cette semaine simultanément quatorze professeurs venus de Lituanie, Pologne, Italie, Espagne, Grèce et Portugal. Leur but, mieux comprendre le système éducatif français afin de s'en inspirer mais surtout travailler autour d'un projet commun sur un sujet de recherche pédagogique. "

Le thème choisi est le géocaching (voir encadré), met en avant la proviseure Geneviève Ovinet. C'est un sujet difficile mais qui permet de réfléchir à comment faire progresser les élèves en utilisant les outils d'aujourd'hui".

La professeure d'anglais Marion Legrand est à l'origine de cette initiative étroitement liée au schéma d'établissement à savoir, l'ouverture sous toutes ses formes."

Ce programme est l'occasion de revoir nos pratiques et de travailler en équipe, commente Barbara, la coordinatrice italienne et professeure d'anglais. J'aime le système éducatif français, bien sûr ce sont les personnes qui font la différence mais ici les infrastructures sont vraiment performantes." Sur la problématique retenue, le géocaching, elle ne tarit pas non plus d'éloges : "tout le monde apprend et enseigne en même temps. Les élèves apprennent des professeurs mais comme ils sont bien plus performants que nous avec les Smartphones et les applications Internet, ils nous apprennent à nous en servir".

Une chasse au trésor autour du nougat

Côté lycéens, cet échange ouvre de nouvelles perspectives. "Mardi matin nous avons organisé une visite guidée du lycée en anglais, indique Axelle. Nous avons aussi préparé en amont les questions du géocaching de Bollène et d'Orange. Nous avons repéré les lieux et dissimulé nos indices, j'ai appris plein de choses".

Pour Myriam,1ère STMG : "on a pu rencontrer les élèves des autres classes, voir ce qu'ils font et montrer ce que nous faisons".

À Bollène, les élèves ont imaginé une chasse au trésor autour de la recette du nougat.

Les professeurs sont là jusqu'à vendredi et vont pouvoir concilier travail en groupe et visites touristiques. À noter qu'une délégation d'enseignants d'Aubrac sera également reçue dans chacun des six pays partenaires.

Sorte de chasse aux trésors, le géocaching est un loisir qui consiste à utiliser la technique du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler des caches. Première étape : créer son compte, gratuitement, sur le site Internet www.geocaching.com. Ensuite, vous devez entrer le lieu où vous souhaitez vous promener, et une liste de géocaches s'offre à vous. Ces dernières sont classées par distance, taille du trésor à trouver, difficulté de la recherche... Le géocaching est une façon amusante de faire du tourisme et de découvrir ou redécouvrir le patrimoine local.

Isabelle Penon

 

http://www.laprovence.com/article/edition-vaucluse/4344108/le-programme-europeen-erasmus-cote-professeurs-le-geocaching-quesaco.html